RevellPour faire suite aux deux précédentes vidéos consacrées respectivement aux maquettes du Tie fighter du Premier ordre et du X-Wing de la Résistance, voici l'analyse de la maquette Revell du Faucon Millennium version Star Wars 7.

Ce nouveau modèle de grande taille de Revell est en fait une version améliorée du Faucon déjà sortie en 2005. Le kit présente du coup pas mal de pièces qui ne sont pas utilisées, comme l'antenne parabolique de la trilogie classique, les anciens trains d'atterrissage et la rampe d'accès. Tout cela est à remplacer par une grappe de pièces inédites, pour correspondre au Faucon du septième film, mais également au Faucon de l'Empire contre-attaque (Episode V) et du Retour du Jedi (Episode VI), puisque c'est à partir de l'épisode 5 que le Faucon a 5 trains d'atterrissage et non plus 3. La partie inférieure est nouvelle mais les détails ne vont pas, notamment pour les mandibules, et l'épaisseur du vaisseau ne va pas. C'est toujours trop épais. On remarquera aussi la partie moteur, pourtant sur grappe transparente, qui est peinte en bleu opaque, et interdit du coup un éclairage qui aurait pourtant été du plus bel effet. Il vous faudra soit remplacer la pièce (on vous suggère des colliers Colson ou Serre-câble blanc laiteux de grande taille) soit la poncer pour enlever la peinture.
Gros défaut de tous les kits Star Wars récents de Revell : pas de figurines alors qu'elles étaient bel et bien présentes (Han et Chewie) et à placer dans le cockpit (lequel manque cruellement de détails par ailleurs) dans le modèle de 2005.
Cela étant dit, même s'il s'agit d'un gros jouet à monter, il est possible d'en tirer une belle maquette une fois repeinte.

En conclusion
Au final un kit vendu beaucoup trop cher dans la majorité des commerces, mais qui se monte facilement et rapidement. On lui préférera le kit plus petit Build&Play, ou encore la réédition du kit Easy kit pocket, moins cher et mieux fait. Ou alors on se rabattra sur ses homologues asiatiques, chez Fine Molds, qui reste difficile à trouver au 1/72, ou encore Bandai et bientôt Dragon, au 1/144.

Voir la vidéo directement sur YouTube

Points forts:

  • Simplicité de montage.
  • Pas besoin de peinture.

Points faibles:

  • Défauts à reprendre.
  • Absence de pilotes dans le cockpits.
  • Peintures à reprendre.

Côté technique:

  • A partir de 8 ans.
  • Echelle supposée (et indiquée sur la boite) 1/72 mais en fait il s'agit plus de 1/100.


Où le trouver et à quel prix?:

  • Comme trop souvent les maquettes ne sont pas aussi largement distribuées que des jouets. Il vous faudra vous renseigner auprès de spécialistes de modèles réduits, chez certains magasins de jouets et sur Internet.
  • Prix annoncé: 70€ environ.


Yvan West Laurence est un journaliste reconnu dans le domaine culturel. Co-fondateur en 1991 de AnimeLand, le premier magazine consacré aux dessins animés, il fut un pilier de l'équipe rédactionnelle du magazine Dixième Planète qui était le premier média français dédié aux jouets sous licence et objets collectors. Il est co-auteur du livre "Big Bang Anim" qui revient sur la création de AnimeLand et l'arrivée en France de la folie des mangas et dessins animés japonais. Pour en savoir plus sur Yvan West Laurence, GenerationJOUETS.TV vous invite à visiter sa chaîne YouTube "Autant en emporte l'Yvan".

Voir sur YouTube la vidéo de présentation de sa chaîne

Voir sur YouTube l'interview d'Yvan West Laurence à Paris Manga lors de la dédicace de son livre