cxcxcxStar Wars Episode VII Le Réveil de la Force est annoncé depuis des semaines comme LE film à ne pas manquer. Revell n'a pas manqué ce rendez-vous en créant de nouveaux kits à partir des nouveaux vaisseaux qui vont faire rêver petits et grands. Ouvrons le bal avec les Tie fighters et les X-Wing de la résistance que l'on commence à bien connaitre par les diffusions régulières des bande-annonces.

Tie Fighter Forces Spéciales / First Order Revell

Le célèbre chasseur impérial revient dans ce nouveau film avec quelques modifications. Il est décliné en deux échelles par Revell.
Le Level 1 est le plus petit des deux kits, supposé au 1/50, avec des pièces déjà dégrappées et pré-peintes. Le montage est très facile malgré la présence d’un bloc pour du son et de la lumière. On y passe pas plus de 5 minutes, c’est à la portée des enfants les plus jeunes et des adultes les plus empotés. Une fois la languette des piles boutons enlevée, il est immédiatement possible d’utiliser le Tie Fighter avec trois sons différents, et le cockpit s’illumine. Il est juste dommage que les moteurs, ou les lasers, ne s’illuminent pas. L’autre gros point noir, malgré un sas ouvrable, et deux sièges visibles, c’est l’absence de figurines à l’échelle.
Le Level 2 est le plus grand des deux et il est même énorme, pas loin de la taille des jouets de Kenner en 1978. Les pièces se présentent de manière classique, il faut les dégrapper mais elles sont pré-peintes…
La qualité de peinture n’est pas géniale, notamment pour le marquage rouge de cet engin des forces spéciales. Le cockpit est la partie la plus difficile à monter avec de nombreux détails et leviers qui sont à y placer. Malheureusement, pas de pilotes ici non plus, mais toujours un sas articulé. Et même une lucarne à l’arrière.
Au final, plus des jouets à monter que des maquettes proprement dite, mais l’aspect « snap tite » comme pour les modèles de 1983 (distribué par Airfix en France à l'époque) rend tout cela accessible à tous, mais surtout les enfants et les débutants. Il sera sans doute possible d’en tirer le meilleur en collant les pièces et en remplaçant quelques détails, mais surtout en reprenant la peinture sauf pour la verrière, pour s’éviter un gros travail de masquage.

Voir la vidéo directement sur YouTube

X-wing de la Résitance

Tout comme pour le Tie fighter ce chasseur est décliné en deux modèles.
Le Level 1 est, tout comme le Tie Fighter un modèle très facile à monter avec des pièces pré-peintes et déjà dégrappées. Pas plus de 5 minutes de montage. Le modèle inclut un bloc pour le son, 3 différents, mais pas de lumière, en appuyant sur le droïde astromech. Le cockpit peut s’ouvrir mais le siège du pilote restera vide. Les ailes s’ouvrent et se ferment, et tiennent bien. Les trains d’atterrissage doivent se clipper dans la partie moteur, sauf pour l’avant qui est escamotable. Je n’ai présenté que le modèle de base, blanc à bandes bleues.
Le Level 2 est le grand modèle représentant le X-wing noir à bandes oranges de Poe. Les pièces sont pré-peintes et sont à dégrapper ce qui présente immédiatement un défaut pour les parties peintes. Lesquelles parties sont "travaillées à la truelle". C’est approximatif voire raté pour certaines bandes oranges. Le cockpit, ouvrable, est pas mal détaillé mais le siège du pilote reste désespérèment vide. Cela semble être le gros défaut des kits Revell. Les ailes coincent un peu, mais les canons sont très fragiles et cassent pour un rien. Ce modèle réclamera plus d’attention que le petit, ce qui est bien dommage.

Voir la vidéo directement sur YouTube

Points forts:

  • Simplicité de montage.
  • Pas besoin de peinture.

Points faibles:

  • Défauts à reprendre.
  • Absence de pilote dans les cockpits.

Côté technique:

  • A partir de 6 ans pour les "level1" et 8 ans pour les "level 2".
  • pile bouton incluse dans les modèles sonores.

.

Où les trouver et à quel prix?:

  • Comme trop souvent les maquettes ne sont pas aussi largement distribuées que des jouets. Il vous faudra vous renseigner auprès de spécialistes de modèles réduits certains magasins de jouets et sur Internet.
  • Prix annoncés: Entre 20 et 40€ environ selon les modèles.


Yvan West Laurence est un journaliste reconnu dans le domaine culturel. Co-fondateur en 1991 de AnimeLand, le premier magazine consacré aux dessins animés, il fut un pilier de l'équipe rédactionnelle du magazine Dixième Planète qui était le premier média français dédié aux jouets sous licence et objets collector. Il est co-auteur du livre "Big Bang Anim" qui revient sur la création de AnimeLand et l'arrivée en France de la folie des mangas et dessins animés japonais. Pour en savoir plus sur Yvan West Laurence, GenerationJOUETS.TV vous invite à visiter sa chaîne YouTube "Autant en emporte l'Yvan".

Voir sur YouTube la vidéo de présentation de sa chaîne

Voir sur YouTube l'interview d'Yvan West Laurence à Paris Manga lors de la dédicace de son livre